Groupe Assmann



ASM CLERMONT retient la solution technologique des DRONES intégrés par MALOU.



Avec la société Malou, l’ASM Clermont Auvergne a développé un drone permettant la capture d’images au plus près de l’action. Un nouvel outil technologique au service du sportif qui permettra, à terme, en plus d’apporter une qualité d’image performante, d’analyser, en temps réel, le positionnement des joueurs sur le terrain. Présentation du drone clermontois, en fonction depuis plusieurs semaines…

La société MALOU filiale de groupe assmann a développé, sur la base des compétences technologiques des sociétés du groupe, des solutions d’intégrations de drones pour des usages spécifiques. La capture d’images pour les clubs sportifs fait partie des nouveaux demandeurs pour cette nouvelle génération de drones.

L’ASM Clermont Auvergne a ainsi décidé de franchir le pas et d’innover en faisant équiper, selon les demandes des coachs et les besoins des statisticiens du club, un drone entièrement développé pour le club auvergnat. Ainsi depuis plusieurs semaines, il n’est pas rare de voir le drone survoler les « jaune et bleu » lors des phases de travail spécifique. « Ce nouvel outil apporte une véritable plus-value aux analyses que nous effectuons », se réjouit Franck Azéma , le coach du club clermontois.

« Il nous a fallu quelques heures pour prendre en mains le drone et nous permettre d’être autonomes », poursuit Stéphane Boiroux le statisticien du club auvergnat, « mais maintenant que nous maîtrisons son fonctionnement nous pouvons bénéficier d’images beaucoup plus qualitatives que celles que nous exploitions auparavant. »

Le Drone permet ainsi de suivre en fonction des demandes des entraîneurs les mouvements collectifs, le déplacement spécifique de certains joueurs ou le positionnement de ceux-ci dans des phases de jeu particulières. « Avec ce nouvel outil cela nous permet d’ouvrir le champ des possibles et d’avoir des demandes beaucoup plus spécifiques et précises que celles que nous pouvions avoir avec seulement des caméras fixes. »

Avec une autonomie repoussée à environ 1h30 de vol (par plusieurs batteries « nouvelle génération ») et un champ d’action de plus de 1500 mètres les performances du drone asémiste permettent aux clermontois d’avoir de nouvelles perspectives analytiques.

Des perspectives qui sont amenées à évoluer rapidement puisque avec un nouveau système de transfert d’images en temps réel, les données pourront, très prochainement, être exploitées en « live » par les coachs sur des tablettes numériques, rendant ainsi les corrections de positions ou de courses des joueurs quasiment instantanées.

Entre les avancées technologiques du matériel et les idées des tacticiens auvergnats, des belles perspectives d’évolution sont encore à venir. Le drone qui devient au fil des semaines un outil indispensable devrait, lui, rapidement faire grimper ses heures de vol…